Acquérir une maison abandonnée : risques et opportunités


une vieille maison

Selon la loi, une maison abandonnée appartient à la commune dans laquelle elle se trouve. Il est tout à fait possible de s’en approprier, du moment que les procédures administratives qui la déclarent comme « sans propriétaire » ont été effectuées et que la mairie l’a mise aux enchères. Mais devenir propriétaire d’une telle maison est-elle sans risques ? Les réponses.

Une opportunité immobilière à saisir absolument

une maisonVu le prix de l’immobilier, acquérir une maison laissée à l’abandon est une véritable opportunité. Le prix de celle-ci est souvent plus abordable. En effet ce genre de logement est moins cher par rapport à un bien immobilier atypique.
Si la moyenne de prix de vente pour une maison neuve dépasse les 200 000 euros, une maison abandonnée vaut dans les 10 000 (même moins), selon :

Avez-vous vu cela : Immobilier : pourquoi investir dans l'atypique ?

  • Son état,
  • Sa localisation (au centre-ville, dans la campagne, etc.),
  • Son style architectural (moderne, vintage, contemporain, etc.),
  • Sa superficie,
  • Les travaux à y effectuer.

Devenir propriétaire de ce type de maison est donc une affaire en or à ne pas rater, surtout pour les jeunes couples. À noter que l’acte de propriété d’une maison abandonnée est suivi de l’acte de propriété du terrain. D’une pierre, deux coups, le logement et le terrain seront vendus à un prix dérisoire !
De plus, certaines maisons abandonnées sont de véritables nids à trésors. Si vous arrivez à dénicher un logement datant d’une certaine époque historique, il est très fréquent que les affaires ou les objets qui s’y trouvent se vendent cher sur le marché des antiquaires. C’était par exemple le cas d’une famille du nord de la France qui a, en acquérant une maison laissée en abandon aux enchères, s’est retrouvée avec des centaines de tableaux de maîtres et d’objets. Une fois vendus, ceux-ci leur ont rapporté un demi-million d’euros. Les objets n’ayant pas été expertisés, la commune n’a eu aucune idée de leur valeur.

Un piège pour les naïfs

un homme debout sur un escalierIl est vrai que devenir propriétaire d’un bien immobilier laissé à l’abandon peut également devenir un piège à dette. C’est surtout le cas des maisons sans propriétaires qui ont été laissées sans entretien durant plus d’une vingtaine d’années. Les termites ainsi que l’usure du temps auront eu un impact négatif sur la maison, la rendant insalubre.
Bien que ce soit une obligation pour la commune de mettre les futurs propriétaires au courant de l’état de délabrement d’une maison abandonnée, il existe tout de même des cas isolés où cette règle n’est pas appliquée. Dans ces cas-là, les acheteurs deviennent propriétaires d’un bien immobilier pour une somme modique, mais dont le prix de la rénovation va dépasser l’estimation initiale. Trois possibilités s’offrent alors aux acquéreurs :

A découvrir également : Quels sont les critères à prendre en compte pour acheter une maison atypique à Toulouse Côte Pavée ?

  • Continuer la rénovation, même si elle prend plusieurs années et nécessite plusieurs centaines de milliers d’euros ;
  • Revendre la maison abandonnée, mais à un prix bien en dessous du prix d’achat initial. Les acheteurs seront donc en perte vis-à-vis de la somme injectée dans l’achat du bien ;
  • Entrer dans un système de prêt immobilier pour couvrir les frais supplémentaires et revendre la maison dès la fin des travaux.

Les mesures à prendre

Pour éviter de vous retrouver dans une pareille situation, il est plus que recommandé de visiter la maison avec un architecte avant de signer l’ordre de virement de la somme. En procédant de cette manière, vous aurez les conseils avisés d’un expert et une estimation de prix des travaux de rénovation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *